Archives de l’auteur : Max

Gagner une place de cinéma, ça te tente ?

Fait froid, fait mouillé, fait chier … ciné ?

Ça te dit de gagner une place de cinéma ? Dans les moments difficiles, quand on a pas le pêche, qu’il fait trop mouillé et froid pour rouler, y a un truc qui nous remonte vraiment le moral … Aller voir un film ! 

Entre l’hiver et l’Etat, l’ambiance est pas aux matins qui chantent. C’est pour ça qu’on aimerait faire plaisir à d’autres motards qui ont envie de se changer les idées.

Et ça tombe bien, car au ciné en ce moment il y a Burn(e) out !

Allez, c’est l’équipe qui offre. Pop corn chaud, odeur de beurre, être avec tes potes pour une heure et demie de détente, loin du quotidien.

Tout ça juste contre mon âme ?

Les conditions ? Rien de plus simple, il te suffit de liker et partager notre page Facebook !

J’entends râler dans le fond. Vendu ? Promotion ? On fait ça que pour avoir plus de fans ? Yep (ben on n’allait pas dire non), c’est aussi plus facile a suivre pour sélectionner les gagnants, et ça nous permet de nous faire un peu connaître au passage.

Et à quoi ça sert de nous faire connaître ? À transmettre notre passion (le plus important) et la tienne du coup.

En plus, tu recevras les infos des articles les mardi et vendredi, si ça, c’est pas déjà un super cadeau !

Les petites lignes écrites en tout petit petit

Les règles sont simples :

 – Le jeu est sans engagement. (C’est ta vie, tu fais ce que tu veux on s’en bat les … )

 – Pour participer, il te faut liker et partager notre page Facebook.

 – Il y a deux places à gagner, valeur d’un ticket standard pour un adulte. (Du coup les pass VIP pour l’avant première de star wars ça va pas le faire désolé hein)

 – Une place par personne tirée au hasard. (si t’es en couple paye pour ton copain/ ta copine, fait pas le raclo)

 – Le concours s’arrêtera le 18 janvier 2018 à minuit. (mais on dormira d’ici la donc si tu partages à 2h du mat on t’en voudra pas)

 – Les résultats seront diffusés le 19 janvier au soir. (pour peu qu’on ait pu joindre le gagnant)

 – Les places seront transmises dans la semaine du 22 au 28 janvier. (si les postes ne sont pas en grève)

 – En cas de triche, malfaçon, ou autre arnaque, Pilotedelignedroite se réserve le droit d’annuler le concours. (faut pas nous la mettre là ou faut pas nous la mettre)

Le tirage au sort se fera sous contrôle d’un huissier non assermenté et absolument officieux (Jean Hude de la compta, un chic type droit dans ses bottes, pas d’entourloupe avec lui).

Bonne chance à tous !

Auteur : Max

Photos : Max

Affiche : Burn out

Evolution des droits des motards

Depuis quelques années de nombreux changements législatifs concernent la moto. Tu en as peut-être entendu parler dans les médias, ou voir des manifs. Mauvaise foi motarde ou vraies restrictions de nos libertés ?

Faisons le point ensemble sur les nombreux droits des motards, actuels et à venir.

Le droit de payer sa place de parking

Une évolution très récente est que les places de parking moto sont maintenant payantes à Vincennes, et bientôt à Charenton. On peut s’attendre sans surprise à ce que Paris suive le pas ainsi que l’ensemble de la proche couronne.

Avec seulement 45 000 places de parking pour 150 000 motos, difficile de trouver une place. L’avenir du motard semble ressembler de beaucoup à celui de l’automobiliste, à tourner des heures.

Le droit de respecter la vitesse limite

Si ton Papa est motard (ou si t’as de la bouteille) tu as connu l’arrivée des premiers radars depuis les années 2003. Bonne ou mauvaise chose, la mortalité est passée de 8 000 personnes en 2000 à 4 000 en 2010.

Énorme amélioration ! En 7 ans on voit la mortalité reculer de 50% ! Un sincère merci à monsieur Chirac et à l’implantation en masse de contrôle. Dire que les radars sont des pompes à fric devant ces chiffres relève vraiment de la mauvaise foi.

Cependant entre 2010 et 2017 le rythme d’implantation de radars a été augmenté. Si la courbe continue de grimper, celle des morts elle reste malheureusement stable, avec 3 473 personnes en 2017. Soit seulement seulement 13% de réduction. On voit l’efficacité de cette deuxième période être réduite de 400%.

Un résultat assez peu étonnant lorsque l’on sait que 95% des flashs concernent des infractions inférieures à 10 km/h. L’argument des vies sauvées tombe un peu à l’eau, contrairement à celui de la manne financière, ce qu’ira jusqu’a dénoncer la Cour des comptes en 2017.

Le droit de porter des gants

Arrivé en novembre 2016, le port des gants homologués est devenu obligatoire. C’est vrai, si tu regardes d’un peu plus près, les mains touchent le sol dans 100% des accidents. Et à moins d’être l’incroyage Hulk c’est quand même un peu fragile les mimines.

Du coup ni une, ni deux, le gouvernement te conseil, plein de bienveillance, de porte des gants. Si tu négliges le conseil, tu es bon pour perdre 1 point et payer 68 €.

On est bien loin de l’Allemagne qui t’impose l’équipement full (pantalon, bottes et je crois qu’ils parlent du slip pour bientôt). On peut difficilement critiquer cette décision, une bonne paire de gants est essentielle, on connaît assez peu de motards qui diront l’inverse.

Alors d’où est venue la grogne ? C’est tout bêtement dans le détail « homologué », l’homologation étant venue quasiment au même moment que la loi, les gants qui ne portaient pas l’etiquette, bien que parfaitement valables, ont été jetés à la poubelle…

De la à voir un certain coup de pouce des lobbyistes pour pousser à la consommation, à chacun de juger.

Le droit d’avoir un permis vraiment spécial

Le permis, pour certains une formalité, pour d’autres un enfer sans nom. On ne va pas citer les différents scandales d’auto écoles qui s’organisent pour faire cracher un max aux élèves, en surfacturant les heures et en allongeant les formations (enfin si parlons en ici).

Astuce très simple, avoir une auto-école a 1h de route du plateau, très courant en IDF, ou simplement mentir sur les taux de réussite. Tu payes donc ta formation aussi cher que celle d’un vrai pilote.

D’ailleurs, des capacités de pilote tu vas en avoir besoin pour passer les 8 épreuves : le code, la poussette, les révisions techniques, le lent, le freinage d’urgence, l’évitement, l’interrogation orale ET la conduite. (ketchup mayo avec ça ?).

Un peu plus d’épreuves que pour le permis voiture donc, cependant au vu du risque que prenne les pilotes on comprend que l’examen soit corsé. Meme si, avec un simple permis voiture tu peux t’acheter un trois roue, 500 cm3, tout aussi dangereux qu’une moto, avec la formation en moins.

Mais quel rapport avec les changements de réglementation ?

Avant mi 2016 quelqu’un de plus de 25 ans décrochait directement le permis A. Aujourd’hui il te faudra attendre 2 ans pour rouler en « full ». Bonne ou mauvaise chose ?

On peut clairement penser que le fait d’empêcher un débutant de s’acheter une hayabusa est sûrement une bonne chose. Mais le prix de l’assurance lié aux motos trop sportives empêchait déjà les nouveaux motards de s’acheter des bombes sur roues.

Alors, pourquoi imposer le A2, selon des normes techniques précises, à tous les motards ? Certaines mauvaises langues diront encore et toujours renouvellement du parc …

Le droit de rouler à la campagne.

Renouvellement du parc toujours, le gouvernement ne se cache plus derrière son petit doigt du A2. Ils imposent depuis 2017 la vignette pour sortir des villes les motards qui ne peuvent pas s’offrir de moto neuve.

On peut penser que cette méthode, qui consiste à coller une étiquette jaune sur une catégorie de la population, n’a pas fait ses preuves par le passé. On verra l’impact dans le futur.

Dans un souci d’égalité, la loi fait en sorte que la restriction d’accès à la ville se fasse aussi pour les riches. Par exemple en fermant les voies sur les berges et le tunnel des tuileries, alors que ces derniers ont coûté plusieurs millions à une mairie de Paris déja trés endettée.

Malgré plusieurs rapports d’Airparis, Mme Hidalgo refuse que les motards rentrent dans Paris. On peut clairement parler ici de restriction de la liberté de circulation.

Le droit d’apprécier le paysage

Toujours dans un souci de nous protéger de nos écarts mortels de moins de 10 km/h, le gouvernement compte abaisser la vitesse de 90 km/h à 80. Quand on sait que cette décision est basée sur un rapport dont les conclusions sont top secrètes, il est normal de se poser la question de l’efficacité de la mesure.

Il est vrai que la vitesse tue, tout comme la somnolence, l’ennui et le téléphone portable. On en sera peut-être plus un jour, si nous sommes assez grands pour avoir le droit.

Un tableau bien sombre, aucun espoir ?

Les droits des motards, et plus généralement la liberté de circulation, sont atteints régulièrement par le gouvernement depuis ces 3 dernières années.

Malgré les mobilisations des motards en colère et de 40 millions d’automobilistes, rien n’y fait. Cette atteinte n’est pas une simple guerre contre les moteurs thermiques, car même les voitures électriques sont concernées.

Il s’agit tout simplement de mieux contrôler la population, afin d’en tirer le meilleur … pour nos dirigeants.

 

Découverte de l’auvergne à moto

L’Auvergne à moto c’est un bon compromis pour les motards plus vraiment débutants, mais pas assez aguerris pour attaquer de la route de col.

Tu veux des virages et des paysages à à peine 4 h de route de Paris ? Voilà ce qui t’attend.

PS : Cette vidéo n’est pas tombée au hasard, un roadtrip en Auvergne est prévu pour bientôt, on vous dira tout bien sûr

Profil de Max

Auteur : Max

Videos : Auvergne tourisme

Photo :  Auvergne Tourisme

Nos bonnes résolutions pour 2018

Ça y est ! On est en 2018 ! Comme le veut la coutume, tu dois jurer tes grands Dieux que tu vas t’améliorer en tout point. Plus mince, plus intelligent, plus drôle etc …

Bof bof, perso voici la liste des résolutions de la rédac pour 2018 :

Garder nos 12 points ………….

On ne dirait pas, mais cette résolution est vachement importante. Bin ouais, un motard sans moto c’est un peu comme un repas sans nourriture. Du coup comme on ne compte pas se transformer en végane de la route on fait gaffe aux photomatons le long de la voie.

Faire de l’enduro

La moto cross, ça nous titille. Mais en IDF t’as quand même pas beaucoup d’endroits pour en voir ou en faire, même les pistes cyclables sont goudronnées.

Alors on s’est prévu quelques événements pour 2018 qui devraient bien te plaire si tu veux nous voir bouffer de la terre.

Partir à la rencontre des stunters

Souvent dénigré par les motards classiques, qui est le stunter ? Un bof avec une chaîne autour du coup qui fait des wheelings et des rupteurs tous les 50 m ? Dur dur le Paris-Marseille …

Le stunt est à la moto ce que le saut de haies est à l’équitation. Une pratique que seule une communauté restreinte pratique et kiff, mais qui est un sport à par entière. Pour 2018, l’équipe de Pilote de Ligne Droite donnera la parole à ces équilibristes motorisés.

Découvrir l’univers de la piste

Trés prochainement nous ferons une série d’articles sur l’univers de la piste. On reproche souvent aux motards de se croire sur la route comme sur un circuit.

Mais ça se passe comment sur un circuit ? L’équipe va investiguer et donner de sa personne pour tout t’apprendre sur ce monde de la vitesse.

Rouler encore et toujours

Forcément tu t’en doutes, on t’a prévu une flopée de roadtrip pour toute cette année, France, Europe, Canada … Beaucoup de projets dans les cartons pour cette nouvelle année. Notre but ? Découvrir les plus belles randos du monde, réalisables par M. tout le monde.

Toute l’équipe de Pilote de Ligne Droite vous souhaite une bonne et heureuse année 2018 !

Profil de Max

Auteur : Max

Vidéos :

Photos : libre de droit

Yann, la classe en Harley Davidson

Yann, c’est un gars un peu particulier. Coiffeur à domicile pour trentenaires pressés, pour ceux qui ont peu de temps pour s’occuper de leurs cheveux, voir certaines mauvaises langues diraient celles qui sont seules chez elles. Rien de spécial, sauf que sa passion, c’est les Harley Davidson.

Tu l’auras compris, Yann a mauvais goût, mais parlons un peu de ce qui l’a rendu accro à ces motos sono propulsées.

La moto, une tare héréditaire ?

En le rencontrant on note le style, impossible de ne pas remarquer le détail dans sa tenue et le soin qu’il apporte à ses vêtements. Normal pour un coiffeur, le métier veut ça, cependant c’est beaucoup plus cool quand ce style est tourné façon biker Américain, sans pour autant tomber dans le bof. Hipster qui suit la mode ? Pas vraiment.

Motard sur le papier depuis deux ans, il l’est dans l’âme depuis gamin. Mais qui a bien pu lui refiler cette sale habitude ? Principalement son père, ses oncles et l’ensemble de sa famille qui roulent en … Sportive ! Si sa passion de la moto lui a bien été transmise par ses proches, ce n’est pas le cas de celle des Harleys. Les HD ne semblent pas se léguer de Pere en Fils, il va falloir chercher plus loin.

Des paroles, des paroles, des paroles …. ou pas.

Pour l’achat de sa Harley, Yann a attendu d’avoir une vie stable. Un peu posé et un travail à 15 min, contrairement à d’autres qui achètent une moto pour réaliser un projet, comme aller au boulot. Notre Biker, lui, a choisi de s’en acheter une par passion, uniquement pour l’objet et les sensations qu’elle procure.

Du rêve dans les yeux, et de l’argent dans les mains, il est allé voir une auto-école pour obtenir son accès aux routes. Le passage du permis lui a laissé un souvenir assez cool, malgré un formateur ni diplomate ni pédagogue. Changer d’auto-école ? Très peu pour lui, il a préféré se sortir les doigts et aller de l’avant. À l’américaine donc.

Le permis en poche, il va vivre sa pire expérience en bécane. Ce qui pour la plupart est le plus beau jour de leur vie, acheter sa moto. L’achat en lui même n’a pas posé de soucis, mais les premiers mètres sur la route pavée du rond-point de l’étoile en pleine heure de pointe … aie aie aie … plus d’un ont reposé le deux roues pour moins que ça.

Savoir apprécier les choses simples

Heureusement, les bikers ont la peau dure, et il en fallait plus que ça pour l’empêcher de continuer son rêve. Moto au garage, il l’utilise principalement pour des trajets urbains quotidiens et des petites balades. Le grand roadtrip ? Pas pour lui, rien ne vaut une utilisation régulière, durant lesquelles on peut savourer l’engin.

D’ailleurs ce qui lui plaît dans son tromblon c’est les vibrations, le couple généreux qui te catapulte, un sentiment de liberté décuplé par le contact avec l’environnement et la proximité avec la route. Normal quand tu sais qu’il roule en Harley 883 R, connu pour son gros moteur en V, sa position rabaissée et sa prise au vent façon drapeau.

Toujours dans cet esprit, son kiff c’est une balade le long du bord de marne en été. Pas de voiture, suivre l’eau, rouler à la cool sous un beau soleil.

Il a quand même fait quelques roadtrips, son plus beau souvenir reste une rando en été pour rejoindre le centre de la France, par 6h de routes et de paysages. Comme Yann fait ses expériences pour les sensations il l’a bien sûr fait avec une carte papier, old school.

Et ne pas rester fixer sur les mauvaises

Il lui est arrivé quelques mauvais jours. De gros intempéries, des conducteurs négligents, voir même un taxi qui lui a grillé un feu vert. Malgré le fait que sa moto soit tombée ce jour-là, il a su entamer une discussion franche avec le chauffeur, qui s’est finie par une très cordiale poignée de main au niveau du visage.

Un motard en carton ?

Tu sais, quand je parle avec ce gars au début je me moquais souvent. Un type qui achète une bécane pour la regarder, un poseur qui roule d’un café a l’autre, qui déteste les grands voyages.

Aujourd’hui, je vois un gosse qui n’a jamais abandonné son rêve de Batmoto. Qui ne fait aucune concession dans sa vision de la meule. Qui préfère mettre son confort et la praticité de côté plutôt que d’éloigner sa bécane de son esprit premier.

Je vois un motard, un vrai, qui ne roule pas pour rouler, et qui se rapproche probablement du plus authentique des bikers.

Si tu veux discuter Harley, demande-lui une petite coupe de cheveux façon 50’s, il t’en parlera mieux que moi.

Profil de Max

Auteur : Max

Pilote : Yann

Photos : Crystal